Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d'une folle vitesse [...]
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ...

Nicolas Boileau

jeudi 8 novembre 2012

Pourvu que la maison ne me tombe pas sur la tête !


J'ai repris la découpe de mon mur pour y inclure ma petite cheminée à l'éthanol. Franchement, faut pas avoir les bras en coton tige ! Les pierres sont vraiment "soudées" entre elle.
 
Après une bonne heure et demi d'acharnement :
 
 
 
Comme j'avais un peu peur que ça s'écroule, j'ai fait appel à Henry qui est gentiment venu me prêter main forte :


Ça y est, le trou est assez grand pour accueillir le foyer. Henry en est tout émoustillé !


Place à la reconstruction.



 Et le combat cessa faute de... mortier ! En route pour chez Casto pour de nouvelles aventures...
 


 
 

4 commentaires:

  1. Ahahahah j'adore ton aventure ma jumelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis pressée d'arriver au bout !

      Supprimer
  2. Quel boulot ! Bon courage à toi .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chaque fois que je m'y mets, je me dis "mais qu'est-ce qui m'a pris ?". Et chaque soir, je suis super heureuse. Serais-je maso ?

      Supprimer