Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d'une folle vitesse [...]
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ...

Nicolas Boileau

lundi 17 juin 2013

Ca donnerait presque envie de pleurer

Pleurer, parce qu'il y en avait tellement des beaux mouchoirs sur ce stand de broc dimanche ! Qu'il fallait faire un choix parce que mon porte-monnaie était tout plat, et que c'était si difficile !
 
Mais aussi pleurer de joie avec mon "butin" ramené, du moins fin (si on peut dire !) au plus extraordinaire.






 
 
 
Je ne serai jamais capable de faire des jours aussi fins. Encore une raison de pleurer !
 
Mais une chose est sûre, ce n'est pas dans ces merveilles que je déposerai mes larmes de crocodile !

4 commentaires:

  1. Quel beau butin !!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Tu etais au broc (06) samedi ? Moi aussi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais le dimanche et dans le 78. Un peu loin, dommage !

      Supprimer